Sentier du sanglier

sentier-sanglier1. Prairies en danger ! :

Riches en orchidées et en insectes, les prairies du Ried sont le refuge de nombreuses espèces d’oiseaux (courlis, busard des roseaux…) et mammifères. Elles protègent les sols de l’érosion provoquée par les inondations de l’Ill et permettent également, en filtrant les pluies et les inondations, d’alimenter la nappe phréatique en eau de meilleure qualité. Hélas, ces joyaux faunistiques et floristiques du Ried tendent à diminuer…

2. Le Sanglier :
Tantôt dieu, tantôt démon, le sanglier animal mythique nourrit nos imaginaires. Il demeure essentiellement dans nos bois et forêts, mais au moment où les blés et le maïs arrivent à maturation, le sanglier n’hésite pas à élire domicile dans les champs. Sa structure sociale est de type matriarcal. La laie la plus âgée, plus prudente et plus expérimentée impose sa loi, mène la harde et dirige les déplacements du groupe, jeunes mâles compris.

Sentier du sanglier3. Feu sous la neige :
La bataille autour de Grussenheim fut une phase importante des combats pour la libération de la poche de Colmar. Durant trois jours, les adversaires s’affrontèrent violemment pour la maîtrise de ce territoire, un des derniers verrous dans la marche vers le Rhin. Au pont du Lieutenant ARNAUD, les promeneurs pourront découvrir le char « Chemins des dames » de la 2ème Division Blindée qui appartenait au 41ème régiment commandé par le lieutenant Colonel PUTZ tombé à Grussenheim.

4. Nuages d’étourneaux :
L’étourneau sansonnet, le plus répandu en Europe est un oiseau très présent dans nos campagnes. En hiver, les étourneaux se rassemblent parfois par plusieurs dizaines de milliers. Insectivore, l’étourneau grignote aussi baies et fruits, ce qui lui vaut sa mauvaise réputation auprès des vignerons et producteurs de fruits.

Mar 2, 2015 | Posted by | Commentaires fermés sur Sentier du sanglier